Vendée Globe 2020 : bon vent à Alexia Barrier

Sport | Senior | Jeune | GREEN Deal | En visite dans le 06 | En situation de handicap | En famille | En activité | Education

Mis en ligne le

Dimanche 8 novembre aux Sables d'Olonne, l'ambassadrice GREEN Deal du Département a pris le départ de cette grande course autour du monde en solitaire, sans escale et sans assistance

Dimanche 8 novembre aux Sables d'Olonne, la navigatrice azuréenne Alexia Barrier a pris le départ de  la 9e édition du Vendée Globe, une course en solitaire de 45 000 kilomètres à parcourir sans escale et sans assistance à laquelle elle rêve de participer depuis l'âge de 12 ans. A 40 ans, elle compte près de 17 transatlantiques en solitaire.

Cette skipper professionnelle, soutenue dans ses projets nautiques par le Département depuis plusieurs années, a débuté la voile à l’âge de 3 ans à Antibes avec ses parents et elle a été inscrite de nombreuses années au Yacht Club d’Antibes devenu la Société des Régates d’Antibes. Régatière de niveau mondial en Match Racing, elle créé en 2009 son club « 4myplanet » et devient la 1re femme à tenter un tour du monde en solitaire au profit de la science. Après les 900 nautiques et la Transat Jacques Vabre en 2019, Alexia Barrier a décidé de relever le défi de participer au Vendée Globe 2020 en monocoque.

Compétitrice engagée en faveur de l’environnement, elle a accepté d’être une ambassadrice du GREEN Deal, un grand plan de transition écologique impulsé par le Département en juin 2018.

Depuis plusieurs années, elle réalise lors de ses traversées de nombreuses actions en faveur de la recherche scientifique. Ainsi, à bord de son Imoca, Alexia continuera d'utiliser le Thermosalinomètre, installé lors de la précédente Transat Jacques Vabre avec le concours de l'IFREMER, et qui lui permettra de transmettre aux scientifiques des données de surface telles que la température et la salinité.

La navigatrice azuréenne embarque avec le concours de l'UNESCO, une balise Argos et un Profiler qui seront déployés dans le grand sud austral là où personne ne va et où les météorologues et chercheurs ont besoin d’informations pour observer les courants marins et les évolutions climatiques.

Mardi 3 novembre, à quelques jours du grand départ, les élèves de 2 classes de 5e du collège Auguste Blanchi de Puget-Théniers ont pu s'entretenir en visioconférence avec la navigatrice.

Le Département des Alpes-Maritimes souhaite bon vent à Alexia !

Retour sur la visioconférence du 3 novembre 2020