25 000 pneus hors de mer

Senior | Jeune | GREEN Deal | Environnement | En visite dans le 06 | En situation de handicap | En famille | En activité

Mis en ligne le

Le Département des Alpes-Maritimes s’engage dans une réhabilitation écologique unique en France avec l’enlèvement de 25 000 pneus immergés sur les côtes de Vallauris.

Image en taille réelle, .JPG 1,11Mo (fenêtre modale)

Pourquoi des pneumatiques sont-ils immergés ?

A la fin des années 1970, les pêcheurs professionnels ont suggéré la création d'une zone marine protégée sur la commune de Vallauris-Golfe Juan qui devient la première zone marine protégée des Alpes-Maritimes.

La création de récifs artificiels était, à cette époque, en phase d'expérimentation. La technique utilisée, basée sur une volonté, déjà présente, de recyclage pour créer des habitats artificiels à moindre coût semblait judicieuse, mais les connaissances en matière d'écotoxicité était encore très approximatives...

Reconquête de la biodiversité :

La transition écologique initiée dans le cadre du GREEN Deal en marche.

Les récifs artificiels de pneumatiques ne répondent plus à l’objectif initial de soutien à la pêche professionnelle et sont incompatibles avec la conservation des habitats marins désormais protégés dans le cadre de Natura 2000.

Dans ce contexte, une première opération d’enlèvement de pneus, pilotée par l’Agence française pour la biodiversité, a été menée à partir de septembre afin de restaurer le milieu marin sur lequel les pneumatiques se sont disséminés.

 

 

Une campagne d'enlèvement de 2018 à 2020

Jusqu'à maintenant, hors mis une opération pilote menée en 2015 (où 10% des 22 500 pneus avait été enlevé pour test sur cette même zone), aucun récif artificiel n'a été soustrait au milieu marin en France.

Au total, dans la zone marine de Vallauris-Golfe Juan, 8 141 m3 de récifs artificiels ont été immergés entre 1980 et 1999 dont 3 480 m3 de pneumatiques et constituent de petits amas ou des barrières de plus grande taille.

L’ampleur de la tâche nécessitera plusieurs campagnes d'intervention entre 2018 et 2020, où une équipe de 6 à 8 plongeurs professionnels sera mobilisée pour intervenir sur des fonds marins compris entre 25 m et 35 m.

L'objectif :

  • interrompre le processus d’altération de l’écosystème et des habitats d’intérêt communautaire ;
  • consolider l’équilibre de cet écosystème afin de le conserver ;
  • rétablir, dans la mesure du possible, l’écosystème dans ses fonctions et son état naturel ;
  • libérer les fonds marins d’une occupation extensive liée au phénomène de dissémination des pneus au gré de la houle et des courants.

C'est vendredi 21 septembre 2018  que Charles Ange Ginésy, Président du Département des Alpes-Maritimes, et Christophe Aubel, Directeur Général de l’Agence française pour la biodiversité, ont lancé l’opération d’enlèvement des pneus immergés sur les côtes de Vallauris, pour une réhabilitation écologique unique en France, en présence de Michelle Salucki, Maire de Vallauris Golfe-Juan, Vice-présidente du Département des Alpes-Maritimes.